Ostéopathie chez l’adolescent – Indications


L’adolescence est une période de grand chamboulement, et, à ce titre, elle mérite une attention particulière. L’ostéopathie chez l’adolescent peut donc avoir une place importante dans l’accompagnement de ces évolutions :

1- Croissance

La croissance est incroyablement rapide et pas toujours harmonieuse. Cela crée des tensions tendino-musculaires importantes. Les os grandissent avant les muscles, ce qui entraine des douleurs de compression osseuse. Les membres grandissent avant le tronc, cela contribue à rendre les ados gauches dans leur corps changeant. Ils se cognent et chutent plus facilement.

2- Bain hormonal

C’est un feu d’artifice hormonal. Cela entraine inexorablement un inconfort tissulaire (fascias) et viscéral. L’imprégnation hormonale est complète. Chez les jeunes filles, le développement de la poitrine entraine une modification de la posture pour rétablir l’équilibre. Il peut également y avoir une posture d’enroulement pour cacher les seins naissants, ce qui crée d’autres tentions. La mise en place du cycle menstruel est une perturbation très importante. Les deséquilibres dans le petit bassin se font douloureusement sentir à ce stade. Chez les jeunes garçons, le développement de la musculature entraine une contrainte importante sur les articulations.

3- Le grand huit émotionnel

C’est une période de trouble émotionnel : questionnement sur son identité, ses amitiés, modifications corporelles, découverte de la sexualité, conflit avec les parents, difficultés scolaires, premiers émois amoureux.

4- Sport et conduite à risque

Pratique sportive et prise de risque : les adolescents font souvent du sport, se blessent, font « les fous » pour épater les copains, se bousculent, escaladent, sautent, chutent, etc.

5- Orthodontie

L’adolescence est la période idéale pour la correction de l’occlusion dentaire par orthodontie. Néanmoins, si cette dernière apporte un plus indéniable pour l’équilibre global du crâne et des dents, ainsi que d’un point de vue esthétique, le port prolongé d’un appareil dentaire peut créer des tensions intra-craniennes et cervicales ayant des répercussions sur toute la colonne (notamment une majoration de l’évolution d’une scoliose).

6- Scoliose

Le diagnostic de scoliose n’est pas gravissime, mais doit être pris au sérieux. Une scoliose est une déformation indolore de la colonne vertébrale qui s’adapte aux tensions qu’elle subit du crâne juqu’au sacrum. La déformation augmente surtout au moment des pics de croissance. C’est donc pendant l’adolescence qu’il est primordial de minimiser les tensions que la colonne reçoit et les ré-harmoniser. Pour visualiser les déformations dans les trois plans de l’espace (flexion, inclinaison, rotation des vertèbres), vous pouvez visionner cette petite animation.

En conclusion :

Dans tous les cas, sans trouble particulier, deux à trois séances annuelles sont une saine habitude, car, comme vous avez pu le constater, l’ostéopathie chez l’adolescent permet d’accompagner cette période délicate.

Ainsi, entre 12 ans et 20 ans, pensez à mettre en place une « routine » d’entretien.


Vous souhaitez mettre en place un suivi ponctuel ou régulier chez un ostéopathe diplômé ? Prenez directement rendez-vous en ligne ! Vous trouverez mes horaires et mon adresse sur cette page.

Vous aurez un aperçu des motifs de consultation ici.

Cliquez ici pour les détails de mes tarifs et remboursements. Et si vous souhaitez optimiser votre rendez-vous avec moi, je vous donne quelques conseils pour vous préparer à la séance. Je vous indique également quelques précautions à prendre après la séance.

A bientôt.

Hugo Rossignol – Ostéopathe et Biokinergiste à Vannes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *