Biokinergie


La Biokinergie repose sur une découverte fondamentale qui lui permet d’associer dans une même approche :

  • La libération des blocages articulaires
  • La détente des muscles et des fascias
  • La stimulation des points d’acupuncture et des points réflexes

Cette technique manuelle a pour objectif de remonter à l’origine des troubles et douleurs en redonnant de la mobilité aux différentes structures du corps (os, muscles, fascias, viscères), tout en rétablissant les échanges circulatoires, nerveux et énergétiques qui conditionnent notre équilibre physique, physiologique et psychique.

Elle conjugue des indications multiples qui nécessitaient jusque-là le recours à des disciplines distinctes, sans avoir recours ni aux manipulations forcées, ni à la pose d’aiguilles d’acupuncture.

 

  • TECHNIQUE ET PRINCIPES

En Biokinergie, on traite simultanément les problèmes musculaires, les désordres articulaires et viscéraux, et les déséquilibres énergétiques. Le point d’acupuncture est stimulé, le muscle est détendu et la mobilité de l’os libérée. C’est la seule méthode qui permet, dans un même geste, de conjuguer ces différentes actions par la découverte de points de tensions spécifiques : les enroulements tissulaires.

Les enroulements tissulaires

Leur découverte et leur utilisation thérapeutique est la spécificité de la Biokinergie. Le traitement est basé sur la mise en évidence d’une manifestation réactionnelle des tissus en regard des zones perturbées. 
Ces manifestations, qu’elles soient dues à des perturbations articulaires, musculaires, viscérales ou au désordre du système énergétique chinois, s’inscrivent dans les tissus du corps et se révèlent au niveau de la peau sous la forme de points de tension qui présentent la caractéristique de réagir par un mouvement de rotation des tissus lorsqu’on exerce une pression à leur niveau. Ces points dénommés « enroulements tissulaires » sont détectables grâce à une sensibilité manuelle spécifique développée par le Biokinergiste.

Trois actions complémentaires

La Biokinergie conjugue trois actions qui nécessitaient jusqu’à maintenant le recours à des thérapeutiques différentes. Elle agit en synergie et en profondeur sur les dimensions articulaire, musculaire et énergétique.

  • Par son action biomécanique, elle rétablit la mobilité des os et des organes en libérant les enroulements tissulaires au niveau des muscles, des ligaments, des capsules et des points cutanés liés aux déséquilibres énergétiques.
  • Par son action myo-fasciale, elle ré-harmonise les fascias et les chaînes musculaires à partir d’enroulements localisés sur certaines zones stratégiques.
  • Par son action énergétique, s’appuyant sur les données de la médecine chinoise, elle restaure notre équilibre biologique et psychique et calme les douleurs et les inflammations.

Le traitement des enroulements

Par des appuis précis et de légères mobilisations, le praticien libère simultanément la souplesse, la mobilité des tissus et les échanges circulatoires, énergétiques et nerveux qui s’opèrent en permanence en leur sein. En présence d’un enroulement tissulaire, la main du thérapeute se laisse entraîner dans un mouvement circulaire. Le traitement consiste à accompagner ce mouvement pour détendre les tissus et remettre en circulation les échanges perturbés. Sous l’effet de légères pressions, les tissus se déroulent petit à petit, les tensions disparaissent. Les os, les vertèbres et les organes retrouvent leur mobilité, sans se bloquer à nouveau à la moindre perturbation.

Le « senti » du thérapeute en Biokinergie

Pratiquée par plus de 1000 praticiens qui ont suivi une formation au sein du CERB (Centre d’Enseignement et de Recherche en Biokinergie) ou du CDB (Centre Dentaire Biokinergétique), la Biokinergie nécessite l’acquisition et le développement d’une sensibilité manuelle spécifique pour détecter, mais aussi corriger les tensions internes du corps. Cet apprentissage palpatoire permet au thérapeute de repérer les points d’enroulements tissulaires, les tensions et les blocages articulaires. Son geste thérapeutique, à la fois doux et profond, amène alors le patient à ressentir une réelle détente des structures dans un grand confort par les mécanismes réflexes neuro-tissulaires et énergétiques qu’il met en œuvre.

Le déroulement d’une séance type de Biokinergie

Une séance classique dure environ 1 heure. Après un interrogatoire précis, elle consiste à examiner le corps dans sa globalité pour localiser l’ensemble des dysfonctions afin de les harmoniser. En ayant à l’esprit que l’organisme forme un tout, le biokinergiste applique alors, de points d’enroulement en points d’enroulement, les corrections adaptées aux désordres rencontrés. Les techniques sont douces et les indications nombreuses. En effet, on peut consulter aussi bien de façon préventive que curative, la Biokinergie agissant directement sur le bien-être de chacun en luttant contre le stress et la fatigue pour entretenir la forme physique et psychologique. Elle s’avérera, bien sur, tout aussi efficace à corriger les déséquilibres consécutifs à des troubles fonctionnels.

L’auto-rééquilibration du corps

Ce toucher intelligent et sensible, particulièrement doux pour le patient, instaure une relation de confiance. En libérant les tensions, il augmente le potentiel d’auto-rééquilibration primordial dans le processus de guérison. A la fin de la séance de Biokinergie, la douleur est considérablement atténuée, mais le travail n’est pas terminé ! Le processus d’auto-rééquilibration de notre corps commence alors pour se poursuivre pendant plusieurs jours. Cette activité homéostatique, qui fait appel au système nerveux et aux glandes endocrines, lui permet de rééquilibrer l’interrelation de ses différentes composantes et sa relation avec le milieu extérieur.

 

Textes tirés du site : http://www.biokinergie.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *